Sur l'autoroute

Dévaler l'asphalte ? Dévorer le bitume ? Non pas. Pas plus qu'y mettre le pied, chaussé ou nu. Sol trop ferme, trop chaud, très noir, envahissant et puant. Imperméable au rebondi, ou à la pisse urgente... Agglomérat de travail acharné et de roches concassées, entassées et chauffées à bloc, comme les bagnoles du petit matin ou de fin de journée,  jusqu'à Sainte-Rose au moins, à moins d'entrave majeures, de reconstructions, d'accident de parcours ou de détours improbables qui étirent la patience jusqu'à briser l’inconscience. Celle que l'on suit de près, sans élan, le pied sur le frein, à se faire chier inconfortable dans la position assise, ergonomiquement créée pour gens de moyenne ou ceux en moyen. Ta ville est un axe routier. Ma vie un sentier battu. Il m'en coûte de prendre la route. Mais je reviendrai ...


Semi-automatisme (1a)

Une solution tire-bouchon
Pour une situation pousse-bouton
Amer amour et mort ennui
Silence entre les deux
Silence et vibrance
Sont les branches
inventées
qui s'étendent
sous l'indice boursier
et se fendent sans crier

À mieux dire,
mielleux délire
cette détresse d'ours polaire
sous la couche d'ozone
terre d'asile, en fonte libre
puisqu'il ne reste que des cailloux
à genoux
sans sourciller
la douleur la terreur l'erreur
de voir épuiser l'espace
où s'écrase l'étoile polaire

un tout petit trou
pour se cacher
sans ressac mais sous la croûte
du dense bloc terrestre
roc et montagne
à gravir en paix
encore sans souffle
un dernier peut-être
l'indice atmosphérique à la baisse
plus une rose rouge
qui fait battre les cœurs
engorgés de fer forgés
belle sculpture pour cette prison
agrémenté de piments salés et d'iode verte

comme si ce n'était pas assez
les cancers
qu'ils failles les soigner
mon rejet mon ange mon amour
comme si ce n'était assez
qu'il faille se soigner
se soigner
vouloir gagner
combattre l'éternité à répétition
avec de toutes petites aiguilles
qui résonnent la danse des corps
en santé
mais pourquoi s'en prendre à moi
sous ces airs innocents
quand le dos tourné
ils rient

un métastase à gauche
un poumon fou à droite
et une civière
à la fin
pour s'élever
sans effort cette fois

///

Note : Je viens de lire cet excellent roman graphique
http://aufildeslectures.wordpress.com/2011/12/23/david-les-femmes-et-la-mort/


Transformation

***

Mon corps une civière
Dans un champ de bataille
À écouter le ciel
Et ses cris brûlants

Déchirer le silence
avec justesse et à-propos
loin de la critique chronique
les mots comme des oiseaux

Muet, emmuré, cliniquement mort
Un noir rapace rompt l'habitude :
dans sa chute fatale, reprend vie, s'élève
le soleil sous les ailes

***


Séisme

Secousses assourdissantes
Fractures
Mise-à-nu

D'où surgissent ces terribles tremblements de tête
qui déracinent les âmes et fragilisent les fondations
sous la surface de l'être ?

Dans l'onde de choc consentir à s'enfermer
avalé par la peur bleu nuit du néant carnivore

sous les calques carbones

Collisions
Fracas
Murs

Qui donc se tiendra face au vent
Courageux et fier
À la limite de l'implosion?


Où puiser?

J'ai peur de l'eau
de l'eau trouble
et parfois de l'autre
cet être trop flou
difficilement transparent
qui s'étend et se marre
- trompé et trompeur -
de sa propre profondeur

J'ai peur qu'à la source
souvent souillé d'inconstance
je ne puisse me mirer
Mais surtout
que dans cette eau
je doive me mouiller!

(*


10 minutes tout au plus

Devant moi, un temps vide. 10 minutes tout au plus. Une course pour moi-même, pour explorer les mots qui sauront sauter dans le vide, un temps plein ou un tremplin de l'idée. Un exercice de foi, pour moi, pour me prouver que je n'ai pas perdu la main ni le doigté. Jusqu'où pourrais-je développer ce qui ne se sait pas encore, le mystère de tout un monde intérieur qui bout en silence et s'attarde à attendre au cas où je prendrai la peine d'écouter et de laisser filer le parfait bonheur d'enfiler une série de mots. Et puis après, même si le message ne fait pas mouche, je parviendrai quand même à me laisser entraîner. Entraînement. Mouvement vers l'avant. Saut dans le vide. Encore ce vide. Il paraît que le cœur est l'organe du courage. Ah oui? L'organe du court âge. De la course à la vie. Dans la roue, hamster sautille en tentant de prendre le crachoir et de mettre tout les projecteurs sur sa pauvre personne. Personne à qui dédier ce flux non plus. À quoi bon puisque pour soi et en soi se trouve la marche à suivre. Des instruction si secrète qu'il faut être discret pour les approcher et les mettre en exergue. Le projecteur passe du hamster au cœur. Du hamster qui recommence un saut en hauteur à donner des vertiges impressionnant. Peut-être n'est-ce que ce qu'il faut après tout, un dix minutes top chrono pour se dérouiller et se dépouiller du superflu qui empêche le mouvement vers l'avant vers ce saut dans le vide, ce courageux saut dans le coeur... 10 minutes. C'est tout. Et c'est ici que ça s'arrête.

//


Dj Eoka présente Golden beats for bouncing tigers and other growling creatures

Wave, Ecstatic Dance,
World Electronica

Une soirée de danse extatique offerte à une petite foule le vendredi suivant la pleine lune bleue. Un rebond dynamique d'un Dj extatique, pour lui avant tout, mais tellement satisfait du partage.

Soyez dansant, soyez vivant!

Dj Eoka //

[mixcloud width="100%" height="100px" iframe="true" playlist="true" ]http://www.mixcloud.com/louisphilippeday1/golden-beats-for-bouncing-tigers-and-other-growling-creature/[/mixcloud]


Dj EOKA - Meditative voices for spiritual work and other door openings

Dj EOKA présente : Meditative voices for spiritual work and other door openings

  • Méditation, Yoga, Esprit,

  • Âme, Immobilité

NE ME DANSE PAS, écoute moi.

Laisses-toi toucher profondément par ces pièces vibrantes. Utilises les comme un cadeau à la méditation ou toutes autres tâches qui demandent l'enracinement tout en aidant la connexion à l'intérieur.

Puissiez-vous vous réjouir de ce set...
Dj Eoka //


Dj EOKA chill-in-india

Dj EOKA présente Chill in India, 100 bpm

  • Chillout, Downtempo, Middle East

At a dinner with friend, i've been invited to play some ambiance music while they where cooking. So I opened Traktor and place every songs without any idea of how that will get because i have'nt any pre-listening device. I did like the overall effect of the tracklist so i remix it and share it here! ;) Hope you enjoy and roll your hips and open your arms to this kind of dance.

Dj EOKA //

[mixcloud width="100%" height="100px" iframe="true" playlist="true" ]http://www.mixcloud.com/louisphilippeday1/dj-eoka-chill-in-india-100bpm/[/mixcloud]


Parenthèses

Je vis l’amour entre parenthèses, isolé dans une bulle ouverte et confus de ne pas retrouver la même structure à l’entrée qu’à la sortie. Chaque parenthèse est une femme qui m’entoure d’une aile protectrice. Celle de gauche, immuable, porte d’entrée de toutes les histoires, est sculptée dans le marbre par l’éducation maternelle. Fortement enraciné, elle teinte, de son rayonnement, chaque pas entrepris vaillamment vers l’avant, vers l’aventure d’une vie à deux, vers l’aile fragile — et variable — qui épouse la courbe fermante de celle de droite. Je vis l’amour entre une parenthèse mère et une parenthèse amante et entre les deux, je tente d’allonger le vide initial pour y semer un axe fort et y inscrire un récit authentique. Je suis le pivot central qui relie ces deux pôles aimantés. Ni trop projeté, ni trop retenu. L’équilibre des forces est fragile dans l’univers du cœur ! Et que dire de tous ces mots qui s’étendent au dehors de l’aire protégée ? Ces mots qui forment la trame dense de mon récit. Ce sont des pigments colorés qui stimulent l’appétit. Ils tendent innocemment des filets et tirent des ficelles invisibles pour détourner l’attention au-delà du cocon protecteur des ailes parenthèses. L’amour est une parenthèse savamment imbriquée dans le flux de la vie. Une pause de sécurité dans un monde en perpétuel changement. Je pourrais trébucher en essayant de l’éviter. Me relever plus loin demi-conscient, poursuivre la route jusqu’à ce qu’une autre se présente... Mais je pourrais aussi densifier tout mon univers, présent et passé, pour l’amener avec moi au creux de cette forme et y vivre indéfiniment.

J’aspire à vivre l’amour librement, simplement, inclusivement. Un mouvement intégré dans le flot continu de ma vie où la totalité des  rencontres s’imbriquerait fluidement entre les parenthèses initiale de ma naissance et finale de ma mort.


Dj EOKA odeymin-22-juin-2013

Dj Eoka présente Odeymin-Juin 2013

summer-heat-extatic-dance

Une danse extatique à énergie condensé. Le mixte entre une pleine lune de juin et un équinoxe. Un feu intense qui prend au trippes. Le tout offert à une communauté de 200 personnes réunies dans le village de Val-David. ENCORE!

Dj Eoka //

[mixcloud width="100%" height="100px" iframe="true" playlist="true" ]http://www.mixcloud.com/louisphilippeday1/odeymin-june-22-2013-summer-heat-extatic-dance/[/mixcloud]


Dj EOKA présente - La danse de l'improbable

  • DownTempo, World Fusion,
    Ecstatic Dance, World Music

  • Improbable liste pleine d'émotions dont le tempo reste assez lent mais dont les rythmiques font tout de même danser le corps sur diverses cordes sensibles. Restez funambule et amusez-vous! ::: Jamais joué en public mais conçu principalement pour un événement Divin. Quelques variations furent apportées en cours de route pour adoucir la courbe. Commentaires bienvenus. Lien de téléchargement offert au besoin.

Dj EOKA //

[mixcloud width="100%" height="100px" iframe="true" playlist="true" ]http://www.mixcloud.com/louisphilippeday1/la-danse-de-limprobable-the-dance-of-the-unlikely/[/mixcloud]