Avec le commencement de la fin, avant de n’être que néant, recentrer mes forces sur l’essentiel. C’est pas normal de brûler du cerveau en travaillant 8 heures devant le tube cathodique : point focal entre les deux yeux, niveau frontal.

Moi qui dit à Mo’ de se reconnecter avec l’extérieur, je m’aperçois que je souffre du même malaise en présence d’humanité. Équilibrer le paradoxe dans ma vie et tenter la rencontre. Suis-je déshumanisé? Pas encore totalement, seulement putamment addicted.

Pourtant le travail arrive bientôt, il faudra bien que je l’accomplisse et que je m’enrichisse.