Noël est terminé, l’abus de gras et de sucre aussi.

Mes parents me reconduisent de Québec à Montréal. Plaisir et partage. Partage avec ma mère de mes troubles sexuels, des interdits, des solutions possibles. Discussion hilarante sur l’urinothérapie et l’inutilité de se laver les mains après les toilettes (!) dégoût de Claude. McDonald tombe sur le cœur. Mise en place des pattes de la table à ordi. Je suis maintenant dans un fauteuil confo devant un écran soutenu par un meuble au niveau. J’en profite pour repasser à Dotclear. Je l’adore celui-là.

Par contre, entre-temps, dans le détour vers la bibliothèque, je pensais AUX photos. Je me demandais et je m’excitais. Une réelle pulsion dans mon bas-ventre. Le flou de l’idée qui cause la déroute des sens. Ouverture du dossier, je m’attendais à une telle image d’elle. Enfin j’aurai son visage en tête-à-tête quand je serai devant l’écran. Cette tête qui semble beaucoup plus lourde que le corps. Le regard neutre, presque naturel entouré d’une boule de plomb. Avec intérêt, bientôt, j’aurai le temps de comprendre. Le regard est aussi important que le sujet regardé.