Plutôt rien à dire si ce n’est que récupération de vieux CD m’appartenant chez ma sœur. La joie de retrouver les rythmes (souvent populaires et mal vieillissants…) m’ayant soutenu le moral dans l’adolescence schizophrénique de maniaco-dépression. J’adore retrouver les chants de ma vie et les entonner à tue-tête devant l’écran en travaillant. Ouais, cool. Aussi, ce matin, passage d’un désir charnel vers l’inconnue de Vence. On croirait à un mûrissement de la gosse gauche.

La gaffe du jour :

Laver sa montre de 3000 $ reçu en héritage dans la machine à laver. Regarder, hébété, le boîtier de verre sous condensation et espérer la reprise du temps en séchant le tout sous la chaleur du séchoir à cheveux. Hummm.