Se retrouver baigné de sexualité. Afficher une nymphette sans poil sur son écran. Séduction par des soutifs féminins. Travestisme. Se branler en G-String de dentelles et brassière noire. Souffler en mots dirigés dans le cou de l’autre pour attiser son désir.

Désirer intimement avoir le sexe d’une femme. Sentir sous la peau de mes couilles des lèvres ouvertes. À plat ventre, se caresser le clito imaginaire sentant bien la chaleur monter des entrailles. Humer la sève. Désirer la pénétration. Profonde, sincère, puissante.

Kundalini. Base vers le haut. Basculer dans le trop. Laisser vivre des images toujours repoussées. Incarner. Détourner la morale. L’univers est une énorme baise. Braise ardente. Jésuite converti, Sade habite aujourd’hui ici. Pan et Satyre, petits biquets aux raides piquets, trouvez la forêt. Engendrez les monstres. De votre fol esprit, ensemencez ma vie. Orgiaques, célébrons l’union. Lutins et pucelles, sous le feu du soleil, déversez le sang. Videz vos bourses, sautez la coche. Suez corps et âme, brutes fertilisantes. Le jour est aux retrouvailles ; la nuit aux découvertes.

Venez et prenez moi, je vous appartiens.