(*

À quel moment les corps aimantés ne se magnétisent-ils plus? Combien de temps faut-il avant de perdre l’attirance d’un corps nouveau ? Quelqu’un au lit hier soir. Un présommeil électrique qui emplit les cellules d’une puissance érogène. Câlineries, caresses, embrassades. Au matin, quoique plus douce, l’attraction demeure présente. Le cycle recommence dans ma tête, une nuit, un matin, une nuit, un matin… Je me perds et entrevois des vieux couples sclérosés.

-Bonne nuit chérie!

– J’éteins bientôt.

– OK .

Et se retournent sans un bisou, sans aucun autre mot, sans vitalité ni désir venant de leur peau ou de leur bouche. Se retournent et s’éveillent tout aussi ignorant de la présence avec qui ils s’écroulent. Aveugle. Sourd. Muet. Insensible. Ce destin est-il inexorable?

Je choisis bien la musique du matin, oublie la vision apeurante d’un futur délavé, et me retourne pour ronfler.

Cet article a 1 commentaire

  1. ce texte est très touchant. Les mêmes interrogations demeurent, de l’autre coté, je pense.Serais ce donc inéxorable?!
    Merci quand même de laisser à penser que d’autres se sentent concernés également …bises

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau